Y-a-t-il risque de pollution des nappes phréatiques ?

Les nappes phréatiques sont situées bien plus près de la surface que les sources anciennes visées par la géothermie profonde. Les deux sources ne communiquent pas entre-elles. En Alsace par exemple, selon les zones, la nappe phréatique est située dans les 60 à 80 premiers mètres du sous-sol. Pour la géothermie profonde, l’eau est puisée à 3000/4000 m de profondeur, ce n’est pas la même source. Afin d’éviter toute communication entre l’eau géothermale, les eaux des nappes profondes et les eaux de la nappe alluviale, le puits est pourvu de 6 couches d’étanchéité avec 3 tuyaux en acier emboîtés. Il utilise des gaines étanches multicouches, soit 3 cuvelages en aciers emboitées avec chacun une gaine étanche de ciment spécial injecté sur toute leur hauteur, jusqu’à plus de 3500 m de profondeur.
Par ailleurs, un système de piézomètres permet l’analyse ponctuelle et périodique des eaux phréatiques pour en vérifier la qualité.

A lire également :